fbpx
Sélectionner une page
Les hypermarchés et les zones commerciales afférentes doivent prendre en compte les évolutions de la consommation, tout en capitalisant sur leur attractivité qui ne décroît pas, en tout cas pas aussi vite qu’annoncé un peu partout.

Une zone commerciale reste un lieu de sortie, un lieu où des couches diverses de la société continuent de se croiser.

La question est de savoir ce que l’on fait de cette capacité à rassembler, pour en faire un lieu d’échange et d’expérimentation d’une.consommation plus humaine, plus collaborative et plus responsable.

L’hypermarché, réduit en taille, mènera sa barque sur son coeur de métier, l’alimentaire, entouré d’enseignes spécialisées « poissons pilotes » autour de lui qui feront de même.

Ces potentielles « agoras » modernes, face à une individualisation toujours plus virtuelle encouragée par le e-commerce, donnent à la société une de ses dernières chances pour se rassembler dans sa diversité.